Publié le : 22 juillet 20194 mins de lecture

Si l’on a tendance à oublier, il faut savoir que devenir propriétaire engage en bien des responsabilités. Diverses charges sont imposées et doivent être suivies par chaque propriétaire et locataire de l’immeuble. Parmi ces dernières figure l’entretien de la copropriété. Voici les informations importantes à connaître en ce qui concerne l’entretien d’une copropriété.

Chacun a sa part de responsabilité

Une propriété rattache la personne à des engagements personnels, qu’il s’agisse de propriétaire directe ou de locataires. La première chose à laquelle il faut tenir compte est le fait que chacun se doit de bien assumer l’entretien des parties privatives. C’est un point essentiel pour le bon maintien de l’environnement et pour la longévité de l’immeuble. Normalement, cela ne doit pas poser de problèmes si chacun joue son rôle correctement. Lors de l’entretien, qu’il s’agisse de nettoyage ou des petits travaux de réparations comme le remplacement des ampoules, les frais sont à la charge de chaque cohabitant. Sinon, les travaux comme la pose de papiers peints, installation de luminaires ou lustres et diverses décorations murales, etc. sont des travaux de modification que vous pouvez réaliser sans la validation du syndic.

À parcourir aussi : La loi ALUR : quel impact sur les copropriétés ?

L’entretien des parties communes

Si les parties privatives sont automatiquement à la gestion de chaque occupant, soit chacun doit assurer l’entretien de sa part, les parties communes, elles, à la différence nécessitent un suivi particulier pour le bien de tous. La décision d’entretien à ce niveau pose souvent un problème du fait qu’elle peut engager les copropriétaires à d’autres frais en plus. En parlant de parties communes, on peut citer l’escalier, le hall d’entrée, la toiture, le parking, les diverses canalisations et les diverses installations électriques, etc. L’entretien parties communes doit être effectué régulièrement pour le bon maintien de l’environnement, suivant l’accord de toutes les parties occupantes, de la taille de la copropriété. Cet entretien est souvent géré par le syndic et peut être réalisé par le biais d’une prestataire de service spécialisée.

À parcourir aussi : Quelles sont les responsabilités du conseil syndical ?

Les rénovations à grandes envergures

Figurant parmi les points essentiels de l’entretien d’une copropriété, les rénovations de l’immeuble sont, quant à elles, décidées avec l’assemblée générale, étant donné que des frais supplémentaires peuvent être requis pour sa réalisation. On peut classer parmi les grands travaux : les modifications apportées à la cuisine, à la salle de bain, les modifications au niveau de la plomberie ou de l’électricité (ajout de panneaux solaires, éoliennes, etc.) ou bien l’isolation. Tous ces autres travaux sont nécessaires afin d’avoir un immeuble bien entretenu mis à part les autres parties communes comme le hall et les espaces verts.