Publié le : 16 juillet 20194 mins de lecture

Comme stipule le contrat de location, le locataire est tenu de maintenir en l’état la maison ou l’appartement qu’il occupe. À ce titre, c’est à lui qu’incombe la responsabilité de prendre en charge l’entretien courant du logement ainsi que les petites réparations éventuelles. De surcroît, le locataire se doit de restituer au propriétaire bailleur une habitation conforme à celle qui était mise à sa disposition à son arrivée.

Les travaux liés aux parties extérieures du logement et aux systèmes d’ouverture

Selon le décret du 26 Août 1987, tous les travaux d’entretien courant de l’habitation et de ses équipements ainsi que les petites réparations incombent exclusivement au locataire. Donc, en signant le contrat de location, il s’engage à utiliser correctement le logement tout en veillant à ce que celui-ci soit conservé en bon état.

Parmi les tâches d’entretien extérieur que le locataire devra faire : tailler les haies, tondre la pelouse, élaguer les arbustes et les arbres, déboucher les gouttières…

De surcroît, il doit veiller au bon fonctionnement des portes et fenêtres du logement, sans oublier l’entretien régulier des vitres, des grilles, du portail et des volets. Si ces derniers tombent en panne, le bailleur se chargera de le remplacer sous réserve que le problème ne provienne pas d’une mauvaise manipulation locataire.

À parcourir aussi : Nuisibles : quelles obligations pour les propriétaires ?

L’entretien des plafonds, cloisons, murs ainsi que les revêtements de sol

Les menues réparations et l’entretien courant des plafonds, des cloisons, des murs et des revêtements de sol sont en effet à la charge du locataire. Ainsi, il doit faire en sorte de garantir les menus raccords de tapisseries et de peintures, de remplacer les matériaux de revêtement (plastique, mosaïque, faïence…), de reboucher les éventuels trous sur les murs. Qui plus est, le locataire est aussi tenu d’intervenir en cas de peinture défraîchie ou écaillée. Les parquets, les moquettes… doivent aussi être correctement entretenus.

À parcourir aussi : 5 conseils pour un état des lieux réussi

Les menues réparations des équipements, de l’installation électrique et de la plomberie

Le locataire est tenu d’entretenir les équipements qui ont été mis à sa disposition : chaudière individuelle, chauffe-eau, cuisinière, réfrigérateur, machine à laver, lave-vaisselle, capteur solaire, glaces et miroirs… Il doit de surcroît veiller à ce que les installations de plomberie ainsi que toutes les canalisations (eau, gaz, électricité) soient toujours en bon état. Cependant, en cas d’éventuelle fuite d’eau due à la défaillance des canalisations, ou en cas de changement de chaudière, les travaux de réparation incombent immédiatement au propriétaire bailleur.

Il est à noter que les travaux éventuels ne doivent être engagés sans l’aval du propriétaire bailleur. Les travaux à la charge du locataire pourront faire l’objet d’une clause spécifique connue sous l’appellation de convention de travaux est indispensable.