Terrains : évaluez les risques avant de vous lancer dans la construction

Qui n’a pas rêvé de bâtir sa propre maison ? Mais le doux songe peut rapidement virer au cauchemar. La construction d’une maison n’est pas une mince affaire. Elle requiert une planification bien organisée, dans le budget de construction, les frais supplémentaires, les matériaux, le terrain. Cet article vous présente les éventuels risques liés aux terrains, à vérifier avant de vous lancer dans la construction de votre maison.

La constructibilité du terrain et les règles du PLU

Avant toute chose, demandez un relevé cadastral à la mairie de votre commune ou sur le site du ministère de l’Économie et des Finances (www.cadastre.gouv.fr). Vous connaîtrez avec précision la situation géographique et les limites exactes de votre terrain. Ensuite, demandez le PLU (plan local d’urbanisme). Ce document vous renseigne sur les différents modèles architecturaux, matériaux, et règles de densité de construction qu’il faut respecter. Il vous informe aussi de la situation juridique du site, et si des éventuels projets (complexe immobilier, autoroute, …) sont envisagés sur le terrain. Enfin, informez-vous des éventuelles servitudes liées à votre terrain, par exemple si votre terrain peut être sujet à une servitude d’utilité publique. Vous serez alors contraint de suivre des règles de construction spécifiques (tailles des fondations, l’espace entre chaque maison, …).

Les risques naturels et technologiques du terrain

Des risques liés à la situation géographique de votre terrain peuvent également vous exposer à des catastrophes naturelles (incendie de forêt, zone inondable, sismique, mouvement de terrain ou tornade) ou industrielles, si votre terrain est situé près d’une centrale nucléaire ou d’une usine chimique par exemple. Dans de tels cas, il existe un plan de prévention des risques qui peuvent modifier vos plans de construction. Il faut aussi envisager d’autres dangers liés au terrain lui-même. Est-il situé sur une zone d’argile gonflante ? Ce qui nécessiterait une fondation spécifique, plus onéreuse. Si la propriété est placée sur une nappe phréatique, il faudra mettre en place un dallage spécial plus coûteux que la normale.

Analyse topographique du terrain

Faire une analyse topographique de votre terrain est important avant d’entamer la construction de votre maison, pour vérifier si la topologie du terrain est compatible avec votre projet. Il faut prévoir les écoulements d’eaux pluviales provenant des terrains en amont, si votre terrain est en pente. Pour prévenir des éventuels glissements de terrain, prévoyez des murets de séparation. En cas de terrain irrégulier et bosselé, vérifier si ce dernier n’a pas été remblayé, ce qui peut causer un manque de compacité. Les fondations devront alors être plus profonde, pour que la structure soit bien stable.

Acheter un parking ou un box et le louer : un bon investissement
Appartements : la tendance des rooftops