Publié le : 16 juillet 20194 mins de lecture

Il existe trois avantages fiscaux propriétaires dont toute personne possédant une résidence principale peut jouir. Il s’agit par ailleurs de l’impôt sur la fortune immobilière, le crédit d’impôt sur la transition énergétique et l’absence d’impositions des plus-values en cas de revente.

Parlons de l’impôt sur la fortune immobilière

L’impôt sur la fortune immobilière IFI touche toutes les personnes dont l’estimation du patrimoine immobilier dépasse 1 300 000 euros. Cette estimation est obtenue après évaluation de la valeur du patrimoine retranché des dettes (ou emprunts immobiliers). Une fois le montant indiqué dépassé, l’imposition touche tout le patrimoine au-dessus des 800 000 euros. C’est là qu’entre en jeu les avantages fiscaux propriétaires d’une résidence principale. Le propriétaire bénéficie d’un abattement de 30% sur la valeur vénale de son bien. Vous achetez un bien immobilier comme résidence principale à 2 millions d’euros, avec un emprunt de 500 000 euros. Le bien est alors estimé à 1 400 000 euros avec l’abattement. En retranchant la dette de 500 000 euros, la base imposable est de 900 000 euros. Par conséquent, votre résidence principale n’est pas assujettie à l’IFI, car sa valeur est inférieure à 1 300 000 euros.

Les avantages de la transition énergétique

Un des avantages fiscaux propriétaires concerne le crédit d’impôt sur la transition énergétique ou CITE. Ce crédit d’impôt est obtenu si vous décidez de rénover votre résidence principale pour améliorer son rendement énergétique. Cela peut très bien se faire en améliorant l’isolation de votre maison ou en achetant du matériel de chauffage éligible au crédit d’impôt. De plus, si l’impôt dû est inférieur au crédit d’impôt que vous avez obtenu, la différence vous sera remise. Le CITE se calcul sur un taux de 30 % des dépenses éligibles, mais ce taux peut varier selon l’objet des travaux ou la nature de l’équipement. Il est de 15 % pour l’acquisition de matériaux d’isolation et de 50 % pour l’enlèvement d’une installation au fioul. Le plafond des montants éligibles est de 8 000 euros pour un célibataire, le double pour un couple en plus de 400 euros pour chaque personne à charge.

En cas de revente

Si vous décidez de revendre votre résidence principale, vous ne serez pas imposé sur les plus-values de la revente. Pour bénéficier de cette prérogative, des conditions doivent cependant être remplies. Vous devez quitter la résidence et elle ne doit être occupée d’aucune manière pendant qu’elle est mise en vente. Cela enlève toute possibilité de location, ou d’occupation par un membre de la famille ou un tiers. De plus, une fois mis en vente, le rachat doit se conclure en moins d’une année.